A Beautiful Mind

I received this globe as a gift a long time ago from a lost lover, it is made from bone and wood, it’s fragile. I love spheres. Today i used it to make something pretty and meaningful. It also made me think of one of my favourite movies.

Belly of an architect

“Ce n’est rien à côté de son visage quand il m’embrasse, ses traits se détendent et son œil se plisse, il tremble légèrement et je tiens sa tête comme une objet fragile et quand il me renverse pour que je m’allonge je ne résiste qu’un tout petit peu pour son sentir son appui et je tombe dans une position qui révèle la rondeur de mes seins, je sais que ma gorge doit sentir bon ce soir et j’attends qu’il me morde le cou pour que je puisse dire non, qu’il me fasse mal, pour qu’il continue, jusqu’à ce qu’il arrête, de peur de me faire mal pour de vrai, et alors je fais semblant d’avoir oublié ce qu’on était en train de faire, je lui donne du vin et je prends une cigarette pour ressembler encore une fois à Marlene Dietrich pour qu’il se souvienne de cette soirée magique, dans les anciennes chocolateries, du regard de S et du couloir sombre au premier étage, quand je lui prends la main et qu’il me tire vers lui.”

Stourley Kracklite: All fascists are meat-eaters.

The Belly of an Architect, Peter Greenaway, 1987