Flap

Il y a des années, j’avais les cheveux noirs et une frange bleue. J’avais été dans un salon de coiffure trendy au centre de Bruxelles. J’aimais beaucoup, au début. Mais le bleu, ça ne tient pas, ça a dégorgé et c’est devenu verdâtre. Puis une frange, il faut tout le temps s’en occuper, la laver, la styler. Ce n’est pas mon truc. Je déteste me laver les cheveux. Et je me coupe les cheveux moi-même, y compris la frange en question.

Flap était encore en vie à ce moment-là. Il est enterré dans les bois maintenant. Un arbre est tombé sur sa tombe. A un moment, on avait six chats. Il en reste quatre. J’avais lu quelque part qu’afin qu’un chat vive une longue vie heureuse, il fallait le garder à l’intérieur. C’est totalement faux. Un chat adore chasser, roder dehors la nuit, tuer. C’est un prédateur carnivore, un chat.

Il vivra peut-être moins longtemps, dehors, mais au moins, il vivra.

Le temps passé avec un chat n’est jamais perdu.

Colette